Dans les médias

Senlis ensemble

Dans les médias

Un nouveau souffle pour le grand orgue

Démonté en 2019, l’instrument se trouve actuellement dans les mains expertes de deux ateliers de facteurs d’Orgues, lauréats d’un appel d’offres lancé en 2018 sous l’expertise du technicien conseil agréé pour les orgues historiques Roland Galtier.

C’est la première fois depuis son installation à Senlis, à partir du XVII° Siècle, que l’instrument attribué aux frères Brisson bénéficie d’une restauration complète, après avoir subi une reconstruction complète en 1875 et un remaniement important en 1975.

Les 6 000 tuyaux sont en cours de restauration et d’accordage au sein de l’atelier Laurent Plet à Troyes.

La complexe partie mécanique de l’instrument est quant à elle en cours de relevage dans les ateliers de la maison Giroud, près de Grenoble.

Le 16 septembre dernier, une délégation conduite par Benoît Curtil, Conseiller municipal délégué à la Restauration du patrimoine et Marc Sacrispeyre, organiste titulaire de la cathédrale, s’est rendue sur place pour fixer les derniers choix techniques et engager la dernière étape de restauration.

« Le planning a été perturbé par la crise sanitaire, mais la réinstallation de l’orgue puis son accordage seront réalisés dans le courant de l’année prochaine pour une restitution prévue en janvier 2022« , confirme Benoît Curtil.

L’opération, d’un montant total de 935 000 € HT, est financé grâce aux dons réunis par l’Association des Amis des Orgues de Senlis, avec le soutien financier du Conseil régional des Hauts de France, du Conseil départemental de l’Oise, du fonds de dotation « Patrimoine de Senlis », et du Ministère de la Culture (DRAC) au titre des buffets classés et bien sûr de la ville.

extrait du journal « Senlis ensemble » n° 353 octobre/décembre 2020

erratum : lire environ 4 000 tuyaux et non 6 000

Ça peut aussi vous intéresser…

Article précédent
[Le Parisien] Les grandes orgues de Senlis en travaux pour deux ans
Menu